Une histoire de Dwarf Fortress - The Hamlet of Tyranny (traduction en français)



 

Le site dfstories.com compile les meilleures histoires et légendes de Dwarf Fortress. Je vous propose une traduction d'une des plus populaires d'entre elle qui s'appelle The Halmet of Tyranny. Si après avoir lu cette histoire, vous n'êtes pas convaincu par Dwarf Fortress alors vous êtes vraiment irrécupérables !

 

The Hamlet of Tyranny (traduction française)

 

J'ai rendu visite à un ami hier. Et c'était du genre qui se ressemble s'assemble et il était profondément plongé dans une partie de Dwarf Fortress. Alors que j'entrais dans sa chambre, il m'a dit de venir voir rapidement ce qui se passait sur son écran.

Il était en train de faire face à la plus grande invasion de démons que j'ai jamais. Mais avant je ne raconte cette légende, vous devrez entendre ce que mon ami m'a dit pour comprendre l'histoire depuis le début.

The Halmet of Tyranny était une partie standard de Dwarf Fortress, calme et sans surprise. Bien sûr, il y avait des caravanes et des migrants et quelques sièges (mais ils étaient rares). Mais en dessous de cette surface paisible, il y avait un secret sombre et mortel qui était profondément enfoui dans les profondeurs de cette Dwarf Fortress et son nom était Ashmalice.

Ashmalice était un démon de feu avec le statut légendaire. Non seulement, il existait depuis le début de la forteresse, mais il avait à son actif plus de 550 victimes, incluant 2 tribus entières de gobelins, une poignée d'elfes et un nombre considérable de nains et même que l'un de ces nains était le roi des montagnes environnantes.

Actuellement, de nombreuses constructions étaient en cours dans cette Dwarf Fortress. Beaucoup, beaucoup de migrants étaient arrivés au cours des années et la vie était belle pour les nains. Ils avaient beaucoup de graveurs et de guerriers légendaires et mon ami avait une totale confiance dans sa défense. Mais ses nains ont payés le prix fort quand un mineur a déterré une fosse rougeoyante en dessous des donjons creusés dans la montagne.

En l'espace d'une heure, la forteresse de mon ami était assiégée par une horde de démons. Il a essayé de se défendre, mais la population de cette Dwarf Fortress a diminuée considérablement en peu de temps. Même pas une redirection en catastrophe de la rivière vers les profondeurs ne pouvaient arrêter l'invasion des démons. Juste que les nains ont gagnés un peu de temps en faisant écrouler les principaux chemins d'accès.

Heureusement (et intelligemment), mon ami avait construit sa forteresse de telle sorte que si une grande partie s'écroulait, les chemins pour s'échapper allaient vers la surface et vers une voie éloignée et défendable de la forteresse en faisant écrouler le plafond via un levier sur le tunnel. Bien qu'il n'y eut aucun nain vivant sur ce coté de la carte ou qui pouvait atteindre le levier, mon ami a donné assez de temps à ces nains, et quand Ashmalice lui-même est apparu, tout semblait futile. Même quand Stuvok a perdu la tête par la rage.

Stuvok était l'un des 7 fondateurs de cette Dwarf Fortress. C'était un ex-mineur qui était devenu un forgeron (Blacksmith) de statut légendaire. C'était le genre de nain que tout le monde aspirait à devenir. Et il avait juste perdu sa femme Doken (une autre des 7 fondateurs), elle a été tuée par le démon Ashmalice. Son chagrin était ressenti par tous les survivants, car il errait sans aucun but et personne ne pouvait rien y faire. Tout d'un coup, il s'est mis à courir vers son atelier et a fermé la porte avec le désespoir de la rage.

Le moral était au plus bas. Plusieurs nains s'étaient suicidés dans cette heure sombre pendant l'attaque. Et la poignée qui restait dans cette grande forteresse erraient sans en ne faisant rien, sauf l'autre seul nain fondateur de la forteresse : Le ciseleur Sil. Dans les mois qui ont suivis, les étages étaient gravés avec les images de tous les nains morts. Tout espoir semblait perdu. Mais ce n'était pas encore la fin pour Halmet. En tout cas, pas encore...

Dans sa douleur et son chagrin, Stuvok a ouvert son coeur aux esprits des morts. Et ils sont venus à lui en esprit. Dans son humeur de possédé, il a préparé et crée avec les matériaux disponibles, un artefact qui rendait hommage à sa femme : l'artefact s'appelait Endless Death of Tears (Mort infinie des larmes) qui était une épée avec une image d'un nain qui tenait un morceau de verre. Sa femme utilisait ce morceau de verre quotidiennement dans son commerce.

Mon ami voulait inonder la carte avec la lave et de finir le jeu après de telles pertes. Mais après avoir vu cet artefact, il pensa que Doken, les nains, le roi devaient être vengés ! Et heureusement pour moi, il a décidé de continuer le jeu. Maintenant, on arrive au moment où je suis venu chez lui et que j'ai commencé à regarder la partie. A ce moment, mon ami avait creusé dans sa forteresse et avait déplacé toutes les activités dans un petit coin, tous les leviers étaient levées, les nains étaient armés et toute la préparation était finie et c'est ensuite, qu'il a reprit le jeu pour moi.

Quelques nains se sont suicidé en courant vers le bas des donjons pour les faire écrouler ce qui a permis de diminuer les débris dans une petite cavité qui donnait sur un grand trou pour que les démons puissent entrer dans la Dwarf Fortress. Quelques nains se sont sacrifié en se défendant vaillamment, mais c'était juste des sacrifices pour gagner du temps pour que le vrai plan puisse fonctionner. Un levier remarquablement bien placé a permis de faire écrouler toute la montagne sur le plafond du légendaire Dining Hall des nains, écrasant la moitié de la horde de démons.

Comme prévu, les démons sont entrés en ligne droite dans le couloir à travers une ligne de pièges de lames coupantes. Les démons ont était littéralement découpés par ces pièges, mais ils continuaient à venir. Parmi ces rescapés de démons, il y avait le Big Boss : Ashmalice qui a non seulement évité l'éboulement fatal, passé les pièges et même qu'il a contourné les nombreuses chambres avec les pièges d'inondation et lui et son escouade de démons ont creusés et se sont frayés un chemin jusqu'à la dernière ligne de défense. Parmi leurs victimes, il y avait Stuvok qui n'a pas pu venger sa bien-aimée. Et il ne restait plus que 2 nains survivants - Sil, le graveur et le capitaine légendaire des gardes, Daneken.

Daneken était encore plus respecté et plus puissant que Stuvok. C'était quasiment un Dieu dans son clan et dans sa carrière, il avait combattu seul contre un siège de gobelins qui était mené par un Cyclope. Et il avait également tué un dragon. Et maintenant, armé avec l'épée de son ami Stuvok (l'artefact), il a vu rouge. Daneken était stationné sur le bord d'un gouffre (la carte de mon ami avait des fosses et des gouffres qui avait été découvertes, mais elles étaient pleines de petites araignées qui ont étés facilement éparpillées durant les premiers temps de la forteresse). Un seul pont a été construit sur le gouffre qui est ensuite devenu un logement. Mais le plan avait quasiment échoué et on dirait que c'était la fin des nains de Hamlet of Tyranny. Mais ils n'allaient pas partir juste comme ça.

Comme les démons s'approchaient, Daneken a plongé dans une rage folle. Ashmalice l'a brulé avec des flammes démoniaques, mais Daneken était rempli avec la rage collective de tout son clan et a tenté d'arrêter les démons en se frayant un chemin avec travers. Cependant, Ashmalice qui avait vu la mort du roi n'était pas impressionné par ce nain insignifiant qui tentait de l'attaquer par l'arrière - coïncidence, il a heurté Sil, le graveur qui était sur le bord et celui-ci est tombé. La peau de Daneken partait en lambeau et le sang coulait à flot, mais Daneken continuait d'avancer jusqu'à être en face d'Ashmalice. Il suffisait d'un rien pour que les démons possèdent la forteresse, mais mon ami et moi ont étés stupéfaits de voir que ce sont les nains qui l'ont gardés jusqu'à la fin.

Daneken, dans un dernier sursaut, a coupé l'une des ailes/bras d'Ashmalice et il a plongé l'épée Endless Death of Tears dans le coeur de ce démon. Le coup était d'une telle puissance que le démon a hurlé en reculant vers le bord du pont et il est tombé dans le gouffre sans fond.

dwarf-fortress-histoire

Maintenant que son clan et son roi étaient vengés, Daneken est aussi tombé du pont. Mais... il restait encore un nain ?

J'ai dit à mon ami de trouver rapidement le survivant ! On a ouvert les menus, les onglets et un nom s'est affiché : Sil. Sil ? Mais il nous semblait qu'il était tombé dans le gouffre ! Qu'est-ce qui se passait ? Avec la bataille qui était presque terminée et les démons restants qui étaient bloqués définitivement par le flux de la rivière, nous avons affiché la crevasse et plusieurs niveaux en dessous, et sur deux petits blocs, on a trouvé Sil, qui était quasiment en morceau et ensanglanté, mais toujours en vie.

On n'avait aucune manière de le sauver et avec son clan qui a été entièrement exterminé, nous avons réfléchi sur ce que nous pouvions faire. Est-ce que nous devions abandonner maintenant cette formidable Dwarf Fortress ? Est-ce que nous devions tuer Sil ? A la fin, nous avons décidé de lui demander de faire un dernier gravage - comme un héritage sur ce qui s'était produit. Mais nous avons beaucoup hésité, car cela ne pouvait pas finir comme ça avec une bataille aussi légendaire. Après tout, il aurait pu créer un truc complètement nul, mais nous l'avons laissé quand même travailler.

Qu'est-ce qu'il allait créer pendant ces quelques moments avant sa mort ? Le dernier geste des nains de Hamlet of Tyranny ?

C'était une image d'un démon et de quelques nains. Le démon était dans une position fœtale. Et Les nains rigolaient.

 

L’article original en anglais sur Halmet of Tyranny de Dwarf Fortress

Mots clés Technorati : ,




Share your views...

0 Respones to "Une histoire de Dwarf Fortress - The Hamlet of Tyranny (traduction en français)"

Enregistrer un commentaire